Exemple duopole bertrand

Il faut noter que ce scénario exige que l`obstruction de sortie d`origine et l`action de NO sur l`écoulement de sortie se produisent dans le TM, et non en aval de la paroi interne de SC. Le plus intéressant était le fait que les deux dosages spécifiques pour les espèces Tau contenant des séquences N-terminales, AA 9-163 (Tau12-HT7) et AA 9-198 (Tau12-BT2), présentaient le plus haut degré de différenciation (valeurs p de < 0. Pour les expériences de cavtratine, l`œil traité a été perfusé avec 50 μM de cavtratine dans le DBG contenant 0. En aval de la TM, les fibres nerveuses marquées par le nNOS et les terminaux entourent les veines épisclérales chez les souris (51) et les anastomoses artério-veineuses dans le réseau de vaisseaux intrascléraux chez les primates (25). Effets dose-réponse des agonistes des récepteurs des androgènes (A, dihydrotestostérone, DHT. Les dénombrements de luminescence transformés par log à partir d`échantillons individuels ont été interpolés à la concentration à l`aide d`un polynôme de 3ème ordre adapté aux étalons respectifs (GraphPad Prism 5. Le dosage HT7-77G7 est spécifique pour les espèces Tau contenant plus de séquences C-terminale (AA 159-335). Dans les deuxième et troisième séries d`expériences, nous avons utilisé un inhibiteur non sélectif des NOS (l-NAME; deuxième ensemble) ou un inhibiteur sélectif des eNOS (cavtratin; troisième ensemble) pour examiner l`effet des inhibiteurs de la NOS sur les installations de sortie conventionnelles. Ceci suggère fortement que la libération de NO par les cellules endothéliales au sein du SC ou des vaisseaux intrascléraux influence les installations de sortie. Ces résultats montrent pour le milieu de cycle bovin TC que l`œstradiol, agissant probablement par l`intermédiaire de l`ERα, stimule l`activité du gène INSL3, et que l`androstènedione agit probablement d`une manière semblable aussi par les voies des récepteurs d`oestrogène et non par les récepteurs d`androgènes. Cependant, relativement peu est connu au sujet de la régulation de INSL3 par les hormones stéroïdes.

En dépit de leur importance en tant que biomarqueurs, la nature moléculaire du LCR Tau et du ptau n`est pas connue. Cependant, in vivo, TC sera exposé à des oestrogènes provenant du compartiment GC. Ainsi, le TC bovin semble être différent des cellules de Leydig de rongeur en termes de la façon dont ils sont réglementés par les stéroïdes sexuels. Les ellipses rouges indiquent des sites de fixation putatifs pour le facteur de transcription steroidogénique facteur 1 (Spell); les diamants indiquent les demi-sites récepteurs de stéroïdes putatifs.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.